Calligraphie  

L'aventure des idéogrammes  

L'écriture extrême orientale a vu le jour en Chine, 1 à 2 millénaires avant notre ère, puis s'est développée et a rayonné jusqu'au Japon, en Asie, jusqu'au Moyen-Orient.
Cette écriture est faite de signes qui représentent non pas un langage parlé, mais délivrent un sens. Dans cette écriture, il s'agit de VOIR pour COMPRENDRE, elle n'est donc pas phonétique. Ces signes sont les idéogrammes et partent de la représentation la plus simple des éléments de la nature tels que le soleil, la terre, la pluie, la main...

Ces idéogrammes ont été peu à peu utilisés par le Japon (Vème siècle de notre ère). Ces caractères chinois adaptés à la langue japonaise s'appellent des KANDJI.
L'idéogramme représente de façon presque picturale une réalité, un sentiment ou un concept. Parmi les plus simples, celui de "la Chine", qui se nomme "l'empire du milieu", s'exprime par une affirmation graphique qui montre l'évidence d'une symétrie.

Autre exemple de graphisme évident de la réalité : un homme*, un prisonnier*. Un Homme Un prisonnier
Même la lune ne sait pas qu'elle brille

"Même la lune ne sait pas qu'elle brille"
Calligraphie réalisée par Robert Faure

Les idéogrammes s'emboîtent et s'articulent entre eux comme les éléments d'un puzzle. Ils s'appuient sur des représentations très concrètes, proches des sensations, pour former des images aux innombrables nuances. Par exemple la représentation du signe de l'homme à coté de celui de l'arbre signifiera le repos de l'homme. De façon plus symbolique un concept tel que celui de l'attention, de la vigilance est formé de trois éléments côte à côte: l'oreille, l'oeil et le coeur. En effet pour être tout à fait vigilant il faut allier notre regard, notre écoute et notre bienveillance.

Cet univers graphique entretient des liens profonds avec l'image et l'imaginaire. Chaque image, selon la force et la dextérité avec lesquelles elle a été dessinée, nous renvoie à un sens. Ainsi l'aventure des idéogrammes est déjà un art de la représentation très souvent utilisé au coté d’une peinture pour l’accompagner. Au Japon on ces courtes annotations calligraphiées se nomment des ‘‘haïkus’’.

 

l'empire du milieu
L'empire du milieu*

La vigilance
La vigilance*

 

 
Enter Site Art Zen Haut de page | Home page | plan | Mentions légales Entrée du site Art Zen
 

Home page | plan